gagner un appel d'offres public

Acheter une prestation de surveillance humaine à 15,50 € est illégal !

Oui oui, acheter une prestation à un tarif inférieur au coût de revient de l’Agent de Sécurité est illégal, même si vous êtes un acheteur public (au sens large, nous ne visons pas la profession et pas tout le monde évidemment) !

Lorsque nous répondons aux appels d’offres en surveillance humaine, nous obtenons, en fonction de la capacité de nos clients, souvent l’une des meilleures notes techniques grâce au mémoire technique.

Mais il arrive parfois (un peu trop souvent à notre goût) de nous retrouver face à un dilemme : Comment le concurrent a pu-t-il vendre une prestation à 15,50 € de l’heure en journée pour un Agent au coefficient 130, alors que l’Agent lui-même à un cout de revient à quasi 17 €.

Le SNES l’estimait lui à plus de 18 € en 2016 !

Comment une société de sécurité peut-elle vendre une prestation à 60 k€, alors que notre client lui est à 120 k€. La personne en charge des achats pense-t-elle vraiment que notre client gagne 60 k€ de marge par an par rapport à son confrère ?

Pourquoi un acheteur public (au sens large) peut-il acheter une prestation « illégale » ? Pour rappel la vente à perte est interdite en France.

On peut même aller plus loin, pourquoi le CNAPS (organisme de contrôle de la profession de l’Etat) ne contrôle-t-il pas ces appels d’offres publics où le prix de vente est inférieur au coût de revient ?

Ces prestataires qui vendent à perte viennent tuer le jeu de la concurrence et proposent (forcément) des prestations de piètre qualité qui continuent d’alimenter la mauvaise image que l’on peut avoir des Agents de Sécurité. Tant que ces acteurs pourront continuer à agir sans indifférence, les acheteurs continueront à « acheter » des « vigiles » sur un facteur « prix » où la qualité n’aura que peu d’importance, alors que, nous l’avons vu, les Agents jouent un rôle essentiel dans la protection des biens et personnes.

Comment identifier les prestations aux tarifs anormalement bas ?

Nous voyons de plus en plus apparaître la décomposition du tarif horaire de l’Agent de Sécurité et nous pensons que c’est une bonne chose ! Nous encourageons tous les Acheteurs à utiliser cette méthode qui permettra d’éliminer les offres anormalement basses lors de l’analyse des offres.

Cette méthode simple permet de connaître de façon détaillée le coût de revient d’un Agent de Sécurité pour tous les concurrents. Les charges sociales et patronales sont les mêmes pour tous lorsque l’on emploie des salariés. Cette méthode est applicable pour toutes les prestations de service et nous l’encourageons également dans d’autres secteurs où ce problème existe, notamment le nettoyage ou le transport.

Autre méthode que nous rencontrons systématiquement sur les appels d’offres privés mais très peu sur les appels d’offres publics : la soutenance ! D’ailleurs, comment peut-on confier des prestations de sécurité et de sûreté à une société sans même la rencontrer ?

La rencontre lors d’une soutenance permet de valider les aspects techniques présentés dans le mémoire technique, mais également de négocier les tarifs en fonction de la procédure choisie. La rencontre peut vous permettre d’identifier un candidat sérieux d’un margoulin.  

Nous pensons, chez Simply’AO, qu’elle devrait être systématique dans les appels d’offres au-dessus des seuils de publicité, à minima avec les 3 prestataires les mieux classés (technique et prix) !

Enfin, nous avons vu passer une idée proposée par le GES que nous avons adorée : celle de mettre en place une assurance obligatoire pour les entreprises de sécurité et de sûreté. En cas de défaillance de la société, l’assurance aurait la charge des cotisations salariales et patronales. Si une entreprise n’a pas l’assurance, son autorisation d’exercer lui serait retirée par le CNAPS. Nous pensons que cette mesure permettrait justement de lutter contre cette pratique de dumping !

En conclusion, acheter une prestation de sécurité ou de sûreté à bas prix peut vous coûter bien plus chère que l'économie générée au moment de l'achat !

Appel d'offres moins chers

écrit le lun 04/10/2021 - 11:56

Michaël